Extia - D'abord qui, ensuite quoi !

Extia dans la presse
Portrait Arnaud Frey, humain avant tout

Partager
actuality.press.title
Publié par L'Eco, Mars - Avril 2014

​Le président fondateur d’Extia implantée à Sèvres a fait le pari de mettre l’homme au centre du développement de sa société, qui se veut être un véritable « incubateur de talents ». 

​Ce qui marque, quand l’on traverse les bureaux, récemment agrandis d’Extia, c’est qu’ils sont occupés par des gens assez jeunes et que certaines pièces sont jonchées de post-its. « Cela permet de voir rapidement ce qui se passe sur un projet, explique Arnaud Frey. C’est très dynamique et cela évite les longues réunions auxquelles tout le monde doit être présent. À plus de 600 employés, on peut avoir tendance à la bureaucratie et nous faisons tout pour l’éviter ».


On peut aussi croiser des gens en tenue de sport. La société propose à ses salariés de nombreuses activités sportives, mais ce n’est pas parce que le patron aime les sports de balle et pratique le tennis. Les collaborateurs d’Extia sont soutenus dans d’autres projets non professionnels comme leurs actions associatives. Les deux directeurs généraux de la société ont donné l’exemple en parrainant des étudiants à haut potentiel issus de milieux modestes par le biais de l’association Fratelli. 

​Guidé par la passion 


Ingénieur en télécommunications, Arnaud Frey a commencé à travailler dans ce secteur pour Nortel, avant de rejoindre GIST pour se former commercialement. « J’y suis tombé amoureux du métier d’ingénieur d’affaires, où il y a une richesse de contacts humains incroyable, difficilement mesurable ». Après que cette société eut été absorbée par un grand groupe, il est retourné à sa passion – les télécoms – et a créé Extia en 2007 avec comme associés ses deux premiers ingénieurs d’affaires. Tous avaient moins de 30 ans… « Je sentais que je n’allais plus m’amuser or mon père, qui est directeur de recherche au CRNS, m’a toujours dit qu’il ne travaillait pas, qu’il s’amusait ». La société a été construite autour d’un concept très fort, centré sur l'humain : « d’abord qui, ensuite quoi ». « Je sais que ça fait un peu « Oui Oui au pays du conseil en ingénierie », confesse celui qui va bientôt devenir papa pour la quatrième fois. Mais souvent dans nos métiers, les clients interfèrent dans le recrutement de nos propres salariés. Nous avons décidé d’inverser la tendance ».

​Extia stimule fortement ses collaborateurs à développer leurs expertises et évoluer en responsabilité sur des bases méritocratiques, l’option du recrutement externe étant utilisée en dernier recours.

 Des résultats et un Prix Spécial de l’Employabilité

 Un dynamisme et une approche payants pour Extia, qui affiche un chiffre d’affaires de 40 millions d’euros pour 2013. « Si nous n’avions pas eu cette stratégie orientée sur l’humain, nous aurions eu beaucoup de mal à gérer l’évolution et l’adaptation ». Le fait de choisir les nouvelles recrues en fonctions de ce qu’elles sont et pas de ce qu’elles peuvent faire se traduit d’après lui par une très forte employabilité consacrée par le prix spécial décerné à l’occasion des Best Workplaces France 2013. « Je pensais que c’était un peu une médaille en chocolat, mais j’avais doublement tort : c’est une vraie reconnaissance de ses salariés car c’est anonyme et une étude poussée qui permet de voir où l’on peut s’améliorer ». Et de prendre l’exemple de la formation, des efforts conséquents en la matière ayant permis à Extia de passer de la 17ème place du classement général en 2012, à la 7ème.


 Un travail sur lui-même

 Mais ce n’est pas toujours facile, y compris pour un patron qui avoue devoir se faire violence : « J’avais un management assez paternaliste, parfois même omniprésent. J’étais hyper investi, peut-être trop même, admet-il. Le plus difficile, pour moi, c’est d’arriver à déléguer, laisser s’exprimer les gens sans me couper des opérations ». Arnaud Frey raconte comment, l’année passée, il avait tendance à être trop bavard en clientèle parce qu’il voulait échanger. « Quand je suis en manque de contacts humains, je vais sentir le pouls sur le terrain en interne ou chez des clients, poursuit-il. Cela me suffit et m’encourage à continuer de déléguer car je vois que mes salariés s’affranchissent et s’épanouissent »…

 Zoom sur Extia 

 Implantée à Sèvres, Lyon, Aix-en-Provence, Sophia et depuis peu en Belgique, Extia est une société de conseil en ingénierie qui intervient auprès de grands comptes et PME dans plusieurs secteurs d’activités comme les télécommunications, l’énergie, le ferroviaire, le BTP, le digital, l’industrie et le tertiaire financier. 

WANTED !
400 2018 Nos offres d'emploi Candidature spontanée Serez-vous le prochain ? Extia recrute talents en