Extia - D'abord qui, ensuite quoi !

Le blog
Comment fonctionne une centrale nucléaire ?

Partager
actuality.blog.title

​Dans les années 50, les centrales nucléaires voient le jour. Comment ont-elle évolué depuis et comment se sont-elles développées selon les pays ? Pour apporter des réponses concrètes, la Comet’ Indus Aix a proposé un événement sur le fonctionnement d’une centrale nucléaire de type REP, présenté par Marc, Ingénieur dans le secteur du nucléaire. 

Dans un premier temps, Marc a commencé par exposer le fonctionnement d'un Réacteur à Eau Pressurisée (REP) Français, en prenant soin de détailler ces différents aspects : 

- Le mécanisme de la fission nucléaire, autrement dit, ce qui est nécessaire pour produire une fission (Neutron, Combustible, CHANCE) et ce qu’on obtient en résultat (Produit de fission, Atomes Fertiles, Neutrons éjectés et de l'énergie Vitesse/Chaleur).

- Le Modérateur et le Caloporteur. C’est en définissant le terme “Thermalisation” qu’il a expliqué en quoi consistait cet asprect . En effet, “Thermalisation” signifie : ralentir le neutron. Pour cela, on utilise un modérateur qui diffère suivant les réacteurs, allant du graphite à l'eau lourde. Le caloporteur, quant à lui, collecte de la chaleur pour l’évacuer ensuite par la fission, allant du gaz au sodium, en passant par l'eau légère et lourde.

- Les différents circuits de Caloporteur (Circuit Primaire, Secondaire, Tertiaire). Il en a profité pour indiquer leurs utilités et les raisons pour lesquelles il est important d'avoir trois circuits.

- L'unité Nucléaire et le bâtiment annexe d'une centrale. En d’autres termes, pourquoi et comment est divisée une installation nucléaire.

La présentation a été suivie par une explication de la méthode de classification des centrales par rapport aux différents éléments qui la composent, à savoir : le combustible, la chance de collision efficace, le modérateur, le caloporteur et la structure du réacteur.

Marc a clôturé son intervention par une description de trois autres modèles de centrales nucléaires : 

- Une centrale de type Reaktor Bolshoy Moshchnosti Kanalnyi (RBMK), un exemple tristement très connu : la centrale de Tchernobyl,

- une centrale de type Boiling Water Reactor (BWR) qui fonctionne sur le même principe que Fukushima,

- une centrale de type CANadian Deuterium Uranium (CANDU) qui fonctionne avec un chargement sans interruption du combustible.

Pour terminer, les participants se sont lancés dans la traditionnelle session de questions/réponses afin d’apporter des précisions sur les éléments abordés. Marc a répondu à de nombreuses questions sur l’uranium 235, le délai pour remplacer le combustible dans la cuve, les réactions de fission, ou encore celles dans un REP. 

La Comet’ Indus a également recensé six propositions de sujets pour les futures présentations : ITER, Fusion, Gestion des déchets, Thorium, Réacteur à sel fondu, la Criticité.

Rendez-vous le 30 mars pour notre prochaine rencontre en ligne avec la Comet’ Indus Aix. D’ici là, n’hésitez pas à nous suivre sur notre page Twitter @CometByExtia et à consulter notre site internet dédié à nos Meetup® Event.

WANTED !
1000 2021 Nos offres d'emploi Candidature spontanée Serez-vous le prochain ? Extia recrute talents en