Extia - D'abord qui, ensuite quoi !

Le blog
Tester ses composants avec React Testing Library

Partager
actuality.blog.title
meet-up Extia JS

Mercredi 13 mai, la Communauté Métier JavaScript (Comet’ JS) d’Extia organisait son premier meet-up en ligne. Jessica, chargée de projet transverse et Lead de la Comet’, a accueilli les participants avec sa bonne humeur légendaire.

Après une brève introduction sur les règles à suivre pour que le meet-up se déroule au mieux, la présentation de l'équipe, du programme et des intervenants de la soirée, Jessica a passé la parole à Anthony.

Anthony, consultant Extia, a débuté par une revue de presse sur ES2020. Il a décrit les nouveautés de JS dont :

BigInt (pouvoir gérer les très grands nombres en JS)
Optional chaining
Nullish coalescing (dans les cas où on veut bien renvoyer des valeurs s’approchant du “null” pour JS)
Dynamic Import (permet du lazy import)
GlobalThis
Promise.allSettled (pouvoir gérer des requêtes asynchrones non liées sans qu’une erreur dans l’une d’entre elles ne bloque les autres)
MatchAll (renvoie plus d’infos que l'ancienne méthode).

Ensuite, Anthony est rapidement passé sur ESLint 7.0.0., la principale information à retenir étant la suppression du support de Node.js 8. Il a également brièvement présenté Codespsaces de Github, qui ressemble à codesandbox. C’est du code exécuté dans un conteneur, utilisable directement dans Github. Pour finir et après quelques questions, il a évoqué Snowpack, qui est un builder particulièrement pratique pour les gros projets.

Puis, c’est Augustin qui a enchaîné avec une présentation sur l’utilisation de React-testing-library. Ancien Extien et Lead de la Comet’ JS, il est maintenant ingénieur FullStack chez Klarna, en Suède.

Ce dernier a évoqué les deux types de tests “traditionnels”, unitaires et end-to-end, et leurs limites. Les tests unitaires ne testent pas vraiment le fonctionnel, tout est mocké. De plus, les tests sont effectués sur du très local, les différents morceaux sont testés sans imbrication. Et enfin, si un bout de code mocké est changé, les tests ne cassent pas. Quant aux tests end-to-end, ils manquent de clarté sur les erreurs, ils sont difficiles à mettre à jour et il y a beaucoup de faux positifs. Beaucoup de temps peut être perdu à relancer les tests.

Augustin conseille de tester en se considérant comme un utilisateur et d’éviter de tester des morceaux de code inutiles pour l'utilisateur.Il est ensuite passé à une démonstration pratique.

Ce qu'il faut retenir, c'est qu'on peut tester une fonctionnalité avec peu de lignes de codes. Par contre, la mise en place des services est un peu fastidieuse mais n'est à faire qu'une seule fois. Finalement, l’idée c’est de tester une fonctionnalité plutôt que du code.

Après de nombreuses questions sur la présentation, le meet-up s’est terminé avec un ROTI à main levée, ainsi que sur des propositions pour de prochains rendez-vous : Vue.js 3 comme sujet potentiel a fait l’unanimité, tandis que des présentations en anglais n’ont pas remporté tous les suffrages !

Rendez-vous mardi 26 mai pour notre prochain meet-up en ligne avec la Comet’ Dev Aix ! D’ici là, n’hésitez pas à nous suivre sur notre page Twitter @CometByExtia et à consulter notre site internet dédié aux meet-ups.

WANTED !
1000 2020 Nos offres d'emploi Candidature spontanée Serez-vous le prochain ? Extia recrute talents en