Extia - D'abord qui, ensuite quoi !

Le blog
Témoignage : comment Extia s'organise suite au déconfinement

Partager
actuality.blog.title

Benjamin Charle, Directeur des Opérations et membre du Comité de Direction, partage son retour d'expérience sur l'organisation du déconfinement au sein d'Extia. Quelles ont été les grandes étapes, les principaux challenges, les parties prenantes ? Retrouvez ci-dessous son témoignage. 

Quelles ont été les principales étapes du plan de reprise d'activité d'Extia suite au déconfinement ?

Depuis plusieurs années, nous avons structuré l'entreprise pour anticiper au mieux les risques de continuité d'activité, en particulier à travers notre certification ISO 27001 et la mise en place d'un accord collectif de télétravail. Début mars, nous avons donc déclenché notre Plan de Continuité d'Activité et avons immédiatement mis en place une cellule de gestion de crise et les moyens nécessaires au suivi de cet épisode inédit.

Une partie de nos salariés a basculé automatiquement en télétravail mais ce dispositif n’est malheureusement pas possible pour tous ; en particulier pour certains métiers d’ingénierie ou d’autres fonctions spécifiques qui nécessitent une présence terrain. La partie logistique/technique ne se substituant pas à la réalité économique, certains projets ont tout simplement dû être arrêtés.

Dans cette première étape de déconfinement, l'enjeu est maintenant de relancer les activités “terrain” sans prendre le moindre risque pour la santé de nos salariés. Nous avons donc maintenu le télétravail comme norme pour ceux qui le pratiquaient déjà et avons mis en place tous les moyens nécessaires à la sécurité des salariés concernés par une reprise sur site Extia ou client avec des consignes très strictes.

Quelles sont les parties prenantes qui sont intervenues dans la prise de décision ?

Notre cellule de crise comprend la direction Extia et les responsables des services Affaires Sociales et Juridique de l'entreprise. Dans cette situation particulière, elle est également appuyée par le service Qualité Hygiène Sécurité et Environnement ainsi que la direction du Système d’Information.   Sur la base des recommandations du gouvernement annoncées par le Premier Ministre le 28 avril, nous avons préparé un plan de reprise que nous avons présenté au Comité Social et Économique de l’entreprise. Nous avons échangé avec eux, pris leurs idées et feedbacks et avons finalisé cette première phase. Nous continuerons cette démarche incrémentale à chaque étape de notre reprise, la prochaine itération devant avoir lieu fin mai ou début juin selon l'évolution de la situation.

En parallèle, nous avons communiqué avec nos salariés par différents moyens et de manière régulière, grâce à des newsletters ou emails d'information par exemple. Nous avons également mis en place une adresse e-mail spécifique permettant à chacun d'avoir un lien direct avec la cellule de crise.   Enfin, afin de savoir concrètement quels sont les projets et activités qui peuvent reprendre en présentiel, tous nos managers ont été formés pour évaluer individuellement la situation de chaque salarié afin de prendre avec lui la meilleure décision. Nous restons fidèles à nos valeurs de “D’abord qui, ensuite quoi”, qui résonnent d'autant plus dans une période comme celle-ci.

Pourquoi avoir fait le choix du prolongement du télétravail (lorsque ce dernier est possible) ?

Avec la mise en place du télétravail, une partie de nos activités continuait à fonctionner de manière quasi nominale depuis le début du confinement mi-mars. Il nous a semblé évident qu’il fallait éviter de prendre des risques inutiles via une reprise sur site trop massive et trop rapide, en particulier en IDF et dans le Nord, régions toujours en zone rouge.

Pour ces salariés, nous avons donc maintenu le télétravail et mis en place des actions pour réduire les risques psychosociaux liés au travail à domicile et à l'isolement auxquels certains peuvent être confrontés. Cette gestion permettait également, à notre échelle, de participer à réduire la densité dans les transports en commun ou les locaux et donc un meilleur respect des distances sociales pour ceux qui doivent venir sur site.

Quels ont été les challenges les plus importants de ce déconfinement ?

Il y a eu 2 challenges principaux :

Le premier est lié à l'incertitude de la situation et des directives reçues. A un moment, il est déconseillé de porter des masques. Un mois plus tard, c’est le contraire. Comment faire en sorte de savoir de manière certaine quelles sont les bonnes décisions ? Nous appliquons donc un principe de précaution. On maintient le télétravail et pour la reprise sur site, nous avons systématiquement pris la décision la plus sûre en matière de sécurité sanitaire.

Le second est un défi logistique. Par exemple, comment faire en sorte d'obtenir, de répartir et mettre à disposition des équipements sanitaires de protection individuelle dans un contexte de pénurie et de perturbation des services de transport ? (J’en profite pour remercier Eric ;))

Quelles sont désormais les prochaines étapes ?

L’étape suivante aura probablement lieu début juin. J’espère qu’à ce moment-là, le risque sanitaire aura reculé et nous permettra, en toute sécurité, de mettre œuvre une reprise sur site plus importante et par alternance. Nous espérons également que nos clients et partenaires s’en sortent bien et auront les moyens de relancer leurs activités le plus rapidement possible.Nous continuerons donc à nous adapter aux besoins de nos Extiens, de nos clients et aux recommandations du gouvernement, tout en maintenant la priorité à la santé et la sécurité de nos salariés.  

WANTED !
1000 2020 Nos offres d'emploi Candidature spontanée Serez-vous le prochain ? Extia recrute talents en