Extia - D'abord qui, ensuite quoi !

Le blog
Le premier Clash of Code by Extia

Partager
actuality.blog.title

​Jeudi 23 avril, les Comet’ by Extia organisaient un rendez-vous un peu particulier : le premier Clash of Code by Extia, un mode multijoueurs sur la plateforme CodinGame permettant aux Extien(ne)s de se défier dans de courts matchs de code d’une durée de 5 à 15 minutes.

Plus de trente amateurs de défis, experts ou débutants en développement se sont affrontés pendant deux heures lors de cette compétition de programmation. Même à distance, toutes les occasions sont bonnes pour se challenger !

A l’issue de ce “Clash”, les trois premiers au classement ont pu remporter des e-cartes-cadeaux. Chaque Extien(ne) participant(e) a également pu gagner des points au jeu des Comet’ et ainsi contribuer à générer du butin. A cette occasion, il a été décidé de convertir le butin accumulé en don pour la Fondation des Hôpitaux de Paris et de France. La forte mobilisation a permis de collecter 650€.

Notre grand gagnant, Colin, consultant de l’agence Extia Rhône-Alpes et Lead de la Comet’ IT de Lyon a été en tête tout le long du challenge, avec 32 clashs à son actif. Il partage ses impressions : 

“J’ai souhaité participer car j’aime bien ce format qui est avant tout ludique. Cela permet de se tester en se mesurant aux autres et d'apprendre, notamment grâce à la possibilité de partager son code à l'issue d'une épreuve, et voir comment ont pu faire les autres. Cela peut permettre aussi de rencontrer d'autres Extien(ne)s ou de renforcer des liens. Pour ma part, j’ai utilisé le langage Python parce que je suis à l'aise avec et parce qu'il est très adapté pour ce type de concours : il permet généralement de faire ce que l’on veut en peu de lignes, ce qui est un avantage pour les challenges de ce type. Son seul point faible est qu'il est assez lent à l'exécution, donc pour des lourds calculs, il peut dépasser le temps d'exécution maximal. Mais c'est assez rare !”.

Arrivé en deuxième position avec 33 clashs, c’est Stéphane, consultant de l’agence Extia IDF et Lead de la Comet’ Sécurité des SI qui nous en dit plus sur ce challenge :

“Les concours Clash of Code sont une série de courts défis par groupes allant jusqu’à 12 concurrents. 3 types d'exercices sont possibles : les challenges de rapidité, où un énoncé est donné et il s'agit de le résoudre plus vite que les autres concurrents ; les challenges de code minimal, où il s'agit d'avoir le code le plus compact possible ; et les challenges de reverse engineering, où il n'y a pas d'énoncé mais seulement les entrées et les sorties. L'interface permet de développer dans de nombreux langages et des séries de tests sont disponibles et rapidement utilisables pour vérifier sa solution. Une fois la solution trouvée, il faut la valider, passer au challenge suivant, et faire évoluer son score en fonction de son placement dans le challenge. J’ai choisi le langage Python et j'ai particulièrement apprécié la rapidité et la diversité des exercices proposés."

Jean-Alexandre, consultant de l’agence Extia IDF qui se classe à la troisième place après un match très serré de coding en Python et 34 clashs, raconte également son expérience :

“Le concours était organisé dans un bon esprit et l'aide pouvant être apportée à la Fondation des Hôpitaux de France a fini de me convaincre de participer. Le fait de pouvoir être confronté à des exercices qui diffèrent de mes habitudes était sympathique. J'aime réaliser des programmes lisibles et explicites et le fait de devoir en faire un le plus court possible ou de réaliser du reverse engineering contre la montre était assez déstabilisant, mais challengeant, et donc amusant.”

Bien qu’ils n’aient pas atteint le podium, d’autres consultants ont également pris du plaisir au cours de ce challenge. David, consultant de l'agence Extia Ouest, a choisi de participer pour découvrir ce format et aussi pour contribuer à une bonne cause. Il a choisi de coder en JavaScript mais il reconnaît que ce n'était pas le meilleur choix pour certains challenges. Pour des challenges où il faut obtenir le code le plus court possible, Python est un meilleur choix et ce n'est sûrement pas pour rien que notre trio de tête à préféré ce langage. Olivier, consultant de l'agence Extia Nord, a également aimé le concept de ce challenge car il a pu choisir son langage de prédilection : PHP. Enfin, pour Cyril, consultant de l’agence Extia PACA, l’expérience a été motivante. Il a hâte de refaire un challenge de ce type et de s'y mettre à fond, cette fois-ci.

D’autres rendez-vous en ligne sont à venir pour les Comet’ by Extia. D’ici là, n’hésitez pas à nous suivre sur notre page Twitter @CometByExtia et à consulter notre site internet dédié aux meet-ups.

WANTED !
1000 2020 Nos offres d'emploi Candidature spontanée Serez-vous le prochain ? Extia recrute talents en