Extia - D'abord qui, ensuite quoi !

Le blog
Team Up du futur en IDF !

Partager
actuality.blog.title

​Mardi 28 février, les communautés Feel Good et ferroviaires se sont réunies chez Extia.

Thème de la communauté Feel Good : le CES 2017 de Las Vegas ! Nous avons eu la chance d’accueillir Nicolas Guy, CEO de SoyHuce, Jean-Pierre Corniou et Thierry Borgel, respectivement Directeur général et Directeur projets chez Sia Partners. 

Si l’on entend souvent dire qu’une révolution anthropologique est en marche, il est résolument plus impressionnant d’en être le témoin. Jean-Pierre Corniou nous enseigne que la complexité du paradigme dans lequel nous entrons ne se mesure pas. Elle ne se mesurera d’ailleurs peut-être jamais. Ni en Gigaoctets, ni en nombre d’écosystèmes d’affaires générés, ni même en années d’espérance de vie. Non, rien ne peut suffir à synthétiser l’ampleur des avancées technologiques et surtout humaines qui sont exposées tous les ans au CES de Las Vegas. Rien ne peut prédire non plus l’impact cognitif des objets connectés dans nos quotidiens surchargés. 

Lorsque Jean-Pierre Corniou et Thierry Borgel évoquent ensuite la fin du métier de radiologue, de celui de caissière ou même de celui d’avocat, ils ne parlent pas d’un horizon temporel éloigné et flou. Trois, quatre, six ans tout au plus suffiront en effet à sonner la fin de fonctions auxquelles les universités continuent de former les étudiants aujourd’hui. Leurs propos font donc peur, mais pourtant on ne peut s’empêcher de rappeler le cheminement de l’histoire de ce dernier siècle. Terrifiant était également le passage d’un monde agricole à un monde industriel. Terrifiante encore était l’arrivée du mail pour les livreurs de courrier. Et pourtant l’être humain a toujours su reconstruire. 

Bien malins ceux qui pourront deviner jusqu’où l’intelligence artificielle nous mènera, nous citoyens d’un monde de la data, acteurs d’un système baptisé économie de la connaissance, tant elle repose sur la captation de données et leur compréhension. Fascinant donc, peut-être terrifiant aussi du point de vue éthique. Est-il en outre légitime de se poser la question de la gouvernance de ce modèle immatériel ? Thierry Borgel nous rappelle alors que la question de l’éthique est plus que jamais entre nos mains. 

Les avancées technologiques sont dans leur essence une “augmentation” de l’humanité, et il est du ressort de nous tous de positionner le curseur entre les enjeux moraux, politiques, juridiques et sociaux afin que la technologie nous serve, plutôt qu’elle nous emprisonne. C’est en outre en étant le défenseur d’une approche participative de la démocratie que Nicolas Guy, fondateur de la startup SoyHuce, nous montre comment la Data peut se faire l’alliée du bien commun, de la ville, de l’espace urbain, notamment grâce à l’appli City2Gether qui nous invite à réinventer notre rôle de citoyen connecté. 

Doit-on faire le choix algorithmique de sauver le passager d’une voiture autonome ou plutôt celle du piéton qui traverse la route au même instant ? Nos assureurs doivent-ils avoir accès aux mêmes data que celles récoltées par les nouveaux objets connectés du quotidien pour notre bien-être ? Devons-nous confier la santé de nos enfants à des mixeurs connectés ? Autant de questions, certes volontairement provocatrices, mais surtout autant d’enjeux captivants et éminemment fondamentaux dans l’appréhension de l’Humanité de demain. Comme l'a si bien dit Jean-Pierre Corniou, “toute révolution paraît d’abord aberrante, puis dangereuse, et finit par être évidente.” 

Arnaud Frey, Président d’Extia, aime souvent rappeler cette formule de Darwin : « Celui qui survit n’est jamais le plus fort mais bien celui qui s’adapte ».  S’adapter encore et toujours, c’est peut-être l’enjeu de toutes ces avancées technologiques qui nous promettent les clés d’un monde nouveau où, vous l’aurez compris, être un simple témoin ne suffira plus. 

Retrouvez le top 10 des innovations du CES en cliquant ICI ainsi que la vidéo des présentations des intervenants ICI.

En parallèle du meetup Feel good avait lieu le meetup Ferroviaire. C’était le second rendez-vous de notre communauté dédiée à la connaissance des salariés d'Extia exerçant auprès des entreprises du secteur ferroviaire. Le thème de la soirée : Pourquoi fer ?

Définir le programme d’interventions de la communauté, donner un aperçu des principaux défis rencontrés par nos clients et partage d'expérience, étaient au programme de ce meetup dont tout le monde s’accordera à dire qu’il était riche en enseignements et en rencontres.

Une soirée instructive qui donne à réflechir...


Pour découvrir les photos, c'est par ICI !

WANTED !
400 2018 Nos offres d'emploi Candidature spontanée Serez-vous le prochain ? Extia recrute talents en